Tous les vernissages à venir
Map

Senbazuru

Francois Laxalt
Du lundi 4 juillet au dimanche 10 juillet
Galerie Domus Reattu
14 Rue Reattu, Arles, France
Vernissage : mercredi 6 juillet à 18:00

Pour la première fois, les 36 photos du projet Senbazuru seront réunies dans une seule exposition. En japonais un 'Senbazuru' représente un origami géant, composé de mille grues de papier associées sur un fil. La légende dit que celui qui fabrique un Senbazuru peut faire un voeu qui sera exaucé par les Dieux.

Faire de mille grues un objet photo unique, 36 photographies formant un Senbazuru, le partager avec vous et espérer qu’il provoquera la création de mille mondes, de mille rêves porteurs de paix, tel est le projet de cette exposition.

“J’écrirai la paix sur vos ailes et vous volerez à travers le monde pour porter ce message”. Lorsqu’en mai 1955, Sadako Sasaki écrit ces lignes dans son journal intime, elle est très jeune,
elle ne connaît probablement pas Eluard et son “Liberté j’écris ton nom” (1942) ; et elle est en
train de mourir d’une leucémie à l’hôpital d’Hiroshima. Son seul espoir consiste en une course
effrénée contre la mort et pour cela elle doit finir son Senbazuru.

La légende dit que celui qui fabrique un Senbazuru peut faire un voeu qui sera exaucé par les Dieux. Sadako Sasaki n’a pas eu cette chance. Elle avait 2 ans quand elle a été irradiée lors du
bombardement d’Hiroshima ; mais sa leucémie ne s’est déclarée qu’à l’âge de 11 ans alors
qu’elle était une jeune fille pleine de vie.

A l’hôpital, la maladie gagne rapidement du terrain. Quand son père lui parle de la légende du
Senbazuru, elle n'hésite pas. Elle décide de confectionner mille grues en papier - son
senbazuru - et ainsi de demander sa guérison aux Dieux. Avec son énergie et un fol espoir, elle commence à faire ses grues en origami. Mais elle commence à manquer de papier ; elle utilise alors tous les papiers qu’elle peut trouver : cahiers d’écolière, papiers divers qu’elle trouve dans d’autres chambres, paquets cadeau, étiquettes des flacons de médicament....

Mais malheureusement elle meurt après avoir confectionné sa 644 ième grue. Ses camarades de classe émus et solidaires termineront son Senbazuru afin qu’elle soit enterrée avec. Depuis, Sadako Sasaki est devenue un symbole international de la paix.

Dans cette exposition, venez découvrir le Senbazuru : 36 photos // 1000 grues // 1 rêve

Autour de cette expo

Rétrospective - 2018-2022 - Photographies de Gérard Niemetzky

Rétrospective - 2018-2022 - Photographies de Gérard Niemetzky

Du mercredi 7 septembre au samedi 31 décembre

Gérard Niemetzky
Uns rétrospective des différentes expositions de photographies de Gérard Niemetzky depuis 2018. [...]

En savoir +
Mémoire des lieux

Mémoire des lieux

Du mardi 11 octobre au samedi 31 décembre

Jean Claude Gautrand, Thierry Valencin, Bernard Minier
La Galerie Iso a le plaisir de présenter un extrait du travail de Jean Claude Gautrand, jusqu’au [...]

En savoir +