Tous les vernissages à venir
Map

Hélène Hubert : « Altérité : JE est un AUTRE »

Hélène Hubert
Du lundi 4 juillet au samedi 3 septembre
Art Trope Gallery
3 Rue Élie Giraud, Arles, France
Vernissage : mercredi 6 juillet à 18:00

Art Trope Gallery est ravie de vous présenter sa nouvelle exposition nommée « Altérité : JE est un AUTRE » du 04 juillet au 03 septembre 2022. Elle a pour but de souligner l’importance de la connaissance des autres pour sa compréhension individuelle : c’est une célébration de l’acceptation de soi et des autres. C’est une exposition collective présentant le travail des Artistes Photographes de la Art Trope Gallery avec la participation de deux invités :  Fabienne Berthaud, Vidéaste, Écrivaine et Photographe Française, et Norman Reedus, Acteur et Photographe Américain.

Photographe auteure indépendante, Hélène Hubert a été formée à la photographie d’Art dans le Maine aux Etats-Unis au début des années 80 à l’Université d’Art de Boston. C’est ainsi que l’artiste découvre très tôt le Zone-System d’Ansel Adams qu’elle intègre dans sa démarche photographique et sa philosophie de travail. Dès 1998, la photographe s’équipe d’appareils numériques remplaçant ainsi le plan-film dans les chambres grand format argentique. Hélène Hubert positionne la photographie numérique tel un miroir de toutes les énergies qui circulent, au-delà de la vision humaine.
Sa vocation pour la mise en lumière d’objets du quotidien s’est affirmée au fur et à mesure des années : silhouettes, ombres et allusions de présence suggèrent l’existence de mondes parallèles où la distorsion, l'onirisme et le double sens prévalent. C’est au cœur du travail d’Hélène Hubert que l’objet devient sujet, doué d’une vie autonome perméable aux regards. Libérée des contraintes de la reproduction du réel, la photographe est happée par la nécessité de fixer l’impermanence, dans tous lieux de passage ou moments de transitions, pour expérimenter et nous donner l’occasion d’apercevoir les multiples mondes parallèles que nous traversons.
Ses œuvres font d’ores et déjà parties de collections d’art en Europe et aux Etats-Unis.

Le fil d’or du travail photographique d’Hélène Hubert est l’énergie qui anime les natures mortes. Elle capte la lumière et leurs empreintes, révélatrice de cette zone trouble entre l’objet, son reflet et ce qu’il peut représenter. L’artiste fouille tous les espaces où le réel illumine un secret qui n’apparaît peut-être pas au premier abord. C’est avant tout le champ vibratoire d’un objet et/ou d’une situation qui invite la photographe à déclencher son sens artistique de part une fulgurance lumineuse, une pulsion ou encore une émotion.
C’est sur cette fréquence qu’Hélène Hubert s’accorde, dans son laboratoire, aujourd’hui au virtuel. Elle dépoussière son fichier photographique pour en découvrir l’infiniment petit ou " l’un visible " tel que le définit par le psychanalyste Jacques Lacan sur l’existence des trois registres du Réel, du Symbolique et de l’Imaginaire.
Ses photographies traquent les manifestations fugaces de la réalité intérieure des sujets, s’attachant à les rendre perceptibles, tous reliés par une même matière : la vie.

Hélène Hubert nous présente sa série nommée "My Blues 2020" : "Objet et incarnation de toute ma passion, mon métier, la photographie est restée une fidèle alliée dans mon quotidien confiné. Isolée face à mon écran j'ai trouvé la joie et beaucoup de moi-même dans le fond d'une piscine. L'isolement et le silence ont favorisé la maturation et une meilleure compréhension de ma démarche artistique.
Une mise en images de propos invisibles. Un dialogue entre moi et cet autre moi dans lequel je me fonds avec délice. Sur le plan formel, une progression de mon œil "masculin" vers mon œil "féminin", mon attirance pour des structures architecturées vers un univers plus souple et évanescent. Sur le plan émotionnel le passage de questions existentielles et terrestres vers la magie de la découverte de Soi. Un autre, un ailleurs toujours présent ourlé de bleu et de beauté : My Blues, 2020."
___ Hélène Hubert

C’est dans ce même développement et pour souligner l’importance de cette notion d’altérité que nos artistes accompagnés de Fabienne Berthaud et de Norman Reedus vous invitent à venir découvrir notre exposition du 04 juillet au 03 septembre 2022 au sein de la Art Trope Gallery située au 3 rue Elie Giraud dans le centre-ville d’Arles à quelques pas de Fisheye Gallery.

Autour de cette expo

GREEN

GREEN

Du lundi 20 juin au lundi 10 octobre

Anne ELIAYAN- Christian PIC
Anne Eliayan et Christian Pic, vous présentent cette exposition dans leur lieu ARLESGALLERY 8 rue [...]

En savoir +
Réminiscence

Réminiscence

Du mardi 6 septembre au samedi 29 octobre

Charly HO
Les traits reviennent ; petit à petit, les couleurs s’imposent comme une évidence après 30 ans [...]

En savoir +
HORS SAISON

HORS SAISON

Du lundi 20 juin au lundi 10 octobre

Anne ELIAYAN- Christian PIC
Anne Eliayan et Christian Pic, vous présentent cette exposition dans leur lieu ARLESGALLERY 8 rue [...]

En savoir +
ART BRUT - SCULPTURES

ART BRUT - SCULPTURES

Du samedi 2 juillet au mercredi 5 octobre

"Michel DURAND, est un utopique de la nature primaire, amoureux de pierres reconnues que de lui seul [...]

En savoir +
Rétrospective - 2018-2022 - Photographies de Gérard Niemetzky

Rétrospective - 2018-2022 - Photographies de Gérard Niemetzky

Du mercredi 7 septembre au samedi 31 décembre

Gérard Niemetzky
Uns rétrospective des différentes expositions de photographies de Gérard Niemetzky depuis 2018. [...]

En savoir +
Nos histoires africaines

Nos histoires africaines

Du jeudi 1 septembre au samedi 29 octobre

Alun Be, Bruno Cattani, Darios Tossou, Françoise Benomar, Gabriel Dia, King Massassy, Malick Kebe, O'Kiins Howara, Pamela Tulizo, Polo Free
Nos histoires africaines L’esprit de l’Afrique souffle à La Grande Vitrine depuis sa [...]

En savoir +
Ce que l’eau nous dit

Ce que l’eau nous dit

Du lundi 4 juillet au samedi 15 octobre

Jean-François Robert
L'exposition "Ce que l'eau nous dit" présente des photographies abstraites de sources de [...]

En savoir +